L’accouchement : comment gérer la douleur pendant le travail ?

Avant l’accouchement, la phase de travail est une étape incontournable et souvent éprouvante pour toutes les femmes. Actuellement, il existe diverses méthodes pour mieux gérer la douleur durant cette étape. Découvrez-les dans les prochaines lignes.

Tirer profit des bienfaits de la chaleur

La chaleur est un excellent moyen de soulager la douleur durant le travail. Cette douleur s’intensifie au fur et à mesure que le moment de pousser et faire sortir bébé approche. Pour l’atténuer, vous pouvez mettre une bouillotte sur votre dos ou votre ventre.

Un coussin chauffant est également préconisé. Durant le travail, mettez-le entre le dos et le périnée. La chaleur transmise soulage la douleur que vous ressentez sur le bas du dos. Bien sûr, vous avez la possibilité d’opter pour des compresses chaudes ou autres accessoires du même genre.

La thérapie par l’eau

Tout comme la bouillotte, un bain chaud peut vous aider à mieux gérer la douleur pendant le travail. L’aquathérapie est particulièrement recommandée lorsque les contractions sont de plus en plus fortes. L’idéal est de remplir une baignoire d’eau chaude et de s’y immerger. À défaut de baignoire, prenez tout simplement une douche chaude.

Cependant, pour que ce type de thérapie soit efficace, attendez que le travail soit à sa phase active. Veillez également à ce que la température de l’eau ne soit pas trop chaude. Cela contribue à réduire la durée du travail et évite la prise d’analgésiques ou d’autres médicaments anti-douleur.

Régulation de la respiration

Lors des contractions, le premier réflexe qu’ont toutes les femmes est de retenir leur souffle jusqu’à ce que la douleur cesse. Or, comme le suggère cette page, le meilleur moyen de soulager les fortes contractions est de respirer. Toutes les sages-femmes disent en effet que cette méthode contribue à atténuer les diverses tensions sans ralentir le travail.

La régulation de la respiration est également une technique qui aide toutes les femmes à mieux se préparer à l’accouchement. Les sages-femmes spécialisées dans le travail conseillent de respirer en deux étapes. Suivez un rythme pour que vous détendiez au maximum. Pour y parvenir, inspirez profondément et expirez lentement. Si cette technique est inefficace, essayez la tonification. Cette méthode consiste en une respiration profonde permettant de tout évacuer lors de l’expiration.

Changement de position

L’une des méthodes de préparation à l’accouchement et de mieux soulager la douleur durant le travail est de rester mobile. Évitez à tout prix de vous allonger sur le lit. Mettez-vous debout autant que possible et tirez profit de la gravité. Si vous en avez assez de la position à quatre pattes, tout en gardant les jambes écartées, balancez-vous également d’avant en arrière. Dans tous les cas, choisissez la position qui vous aide à vous relaxer et à vous détendre.

Toutes les techniques citées ci-dessous constituent également d’excellents moyens pour éviter la césarienne ainsi que la péridurale. Nombre de femmes enceintes savent en effet que les traitements médicamenteux peuvent avoir des effets secondaires aussi bien sur elles que sur leurs bébés. Autant que possible, elles évitent la péridurale et la césarienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post