La santé de vos yeux en hiver

La saison hivernale nous fait tous souffrir d’une façon ou d’une autre. Si ce ne sont pas les poumons ou les voies respiratoires qui sont victimes, ce peut être les yeux ou d’autres parties du corps. Les personnes fragiles, âgées et les enfants sont souvent malades durant cette saison.

L’hiver fait souffrir les yeux

Mais si on ne fait pas attention, même si on est généralement en bonne santé, on peut également se faire attaquer par les virus et microbes hivernaux. Mais de toutes les parties de notre corps, nous savons que les yeux font partie des plus fragiles, des plus sensibles, sinon les premiers. Il faut donc que vous veillez particulièrement à la santé de vos yeux pendant l’hiver. Pourquoi sont-ils plus vulnérables et plus exposés ? Entre autres raisons, à cause de la réflexion du soleil sur la neige et aussi parce que les maisons sont sèches, ce qui peut affaiblir la vue à la longue. Heureusement que vous pouvez agir pour que les petits problèmes de vue ne s’aggravent au point de se muer en cataracte ou en autres affections de la cornée.

Le processus qui mène à la sécheresse de l’oeil

De tous les problèmes oculaires qui sévissent en hiver, la sécheresse est sans aucun doute la championne. De quelles manières se manifeste-t-elle ? D’abord par une sensation de brûlure puis de démangeaison ou encore par la sensation de la présence d’un corps étranger dans l’oeil. Lorsque l’air dans la maison ou dans le lieu de travail devient très sec, la sécheresse de l’oeil se produit. Mais elle peut arriver aussi si on sort par temps très venteux. Les personnes qui portent des verres de contact sont les plus menacées mais également les femmes en préménopause et ménopausées, en raison de la baisse des oestrogènes qui entraîne la sécheresse oculaire. Ce qui est dangereux, c’est que cette sécheresse peut finir par brouiller la vue et causer de sérieux dommages à la cornée. Comment ne pas en arriver là ? Pensez à humidifier suffisamment vos yeux en buvant beaucoup d’eau et d’autres liquides comme le thé. Si possible, utilisez un humidificateur à air chaud ou froid pendant la journée. Si vous sortez un jour de grand vent, portez des lunettes solaires, clignez des yeux, battez des paupières régulièrement si vous travaillez à longueur de journée devant un ordinateur, et mettez des gouttes lubrifiantes dans vos yeux.

Contre la réflexion du soleil sur la neige ou la glace

Vos yeux sont exposés aux rayons ultraviolets lorsque vous skiez, patinez ou tout simplement quand vous déblayez la neige devant votre portail. Cette réflexion du soleil peut provoquer une kératopathie, c’est-à-dire l’inflammation de la cornée. Vous avez alors les yeux rouges, douloureux et sensibles à la lumière. Un traitement aux gouttes antibiotiques peut en venir à bout. Mais avant tout, portez des lunettes anti-UVA et anti-UVS, indice 400 au moins. Toute la famille, même les petits doivent en porter pendant les jours très éclairés de l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *